Guy Breniaux

Galerie Virtuelle

"Un nouveau continent artistique" telle est la définition de Jean Rolle, mon maître à l'école des arts décoratifs de Genève quand je lui montrais la première épreuve de ce que j'allais appeler plus tard l'Oxydogravure.

J’ai élaboré cette nouvelle forme de gravure il y a déjà vingt années et elle a nécessité dix ans de mise au point en collaboration avec des chimistes. Aujourd’hui encore, je trouve de nouvelles formules qui permettent d’explorer la maîtrise des couleurs.


Il s'agit d'une gravure naturelle sur un parchemin qui est traité pour séjourner 6 mois en extérieur et sur lequel des objets métalliques, rongés par l'oxydation du temps, vont déposer à la fois leurs empreintes ainsi que les couleurs de leurs oxydes. Le papier devenant le révélateur de l'opération procurera par la suite un excellent support de passage de l'art abstrait au figuratif.

Grâce à un crayon élaboré avec les chimistes, je suis en mesure de révéler par un dessin sommaire les formes figuratives que la gravure évoque. Mais attention: le coup de gomme est interdit, il détruirait le support.




Pour en savoir plus sur le processus de création de l’Oxydogravure visionnez ce film.